Comment venir à bout de l’eczéma du bébé ?

Eczéma du bébé

Quand les bébés sont atteints par l’eczéma, il ne s’agit pas tout simplement de démangeaisons, mais aussi de stress pour eux ainsi que pour les parents. Ils peuvent souffrir et leur croissance peut être affectée. Grâce à la connaissance de la cause de cette maladie ainsi que les soins et traitements adaptés, votre bébé se sentira bien dans sa peau. Ainsi, son bien-être ne va pas être dérangé par l’eczéma et il va grandir normalement.

Eczéma : qu’est-ce que c’est ?

Selon les statistiques, 1 enfants sur 10 souffre de problèmes de peau. Un des aperçus à cet égard est l’eczéma qui s’agit d’une maladie inflammatoire cutanée. Chez les bébés, il survient entre l’âge de trois mois et de deux ans et peut se présenter sous deux formes dont la dermatite atopique et la dermatite de contact.

Les symptômes apparaissent lentement et évoluent jusqu’à devenir de grandes infections en l’absence d’intervention. Pour l’eczéma atopique, la première manifestation commence par une peau très sèche puis le bébé pleure souvent à cause des démangeaisons. Plus tard, des plaques rouges accompagnées de petits boutons surgissent. Chez les nourrissons, les parties les plus atteintes sont souvent le front, les joues, le nez, la bouche, les cuisses et les bras. En cas de complication suite aux grattages, les lésions peuvent s’aggraver et s’infecter. De même en manque de traitements convenables, l’eczéma touche tout le corps. Quant à la dermatite de contact, les symptômes sont à peu près les même. Cependant, ce sont les parties les plus sensibles qui présentent des réactions.Pour faire face à ses problèmes, différents sites en ligne offrent actuellement de conseil eczéma bébé pour les parents.

Quelles sont les causes de l’eczéma chez les bébés ?

Avant de pouvoir soigner efficacement l’eczéma, connaître sa cause est nécessaire. Nombreux sont les facteurs qui le déclenchent et le favorisent chez les nourrissons surtout chez le nouveau – né en considération de leur fragilité. Primordialement, l’apparition de l‘eczéma peut être rattachée à la génétique. En effet, il est possible que ce soit une prédisposition génétique : des anomalies de la peau depuis la naissance. Ainsi, les molécules allergènes peuvent pénétrer facilement dans l’épiderme et engendrent des réactions allergiques.

De surcroît, les bébés qui représentent cette maladie sont dans la plupart des cas ceux qui possèdent un « terrain atopique » c’est-à-dire ayant d’autres maladies d’origine allergique comme l’asthme, rhinite allergique, intolérance alimentaire, etc. Relativement, des aliments peuvent provoquer l’apparition de l’eczéma comme les œufs, les fruits de mers, etc. En revanche, certains produits et tissus peuvent favoriser la poussée de l’eczéma que ce soit atopique ou de contact. Il y a par exemple l’usage des produits irritants tels que le savon, les crèmes contenant du paraben, les détergents, les tissus rêches et synthétiques.

Par ailleurs, la théorie « hygiéniste » qui considère l’excès d’hygiène comme cause de dermatite chez l’enfant demeure possible. Les enfants vivant dans un environnement immaculé ont une forte chance d’être atteints puisque leur contact avec les micro-organismes semble rare et inhabituel.

Comment traiter et soulager l’eczéma ?

Généralement, il n’existe pas encore des médicaments qui rétablissent complètement l’eczéma. Seulement, les médicaments sont utilisés pour des traitements afin de soulager et d’empêcher les poussées. Fréquemment, les médecins prescrivent des crèmes ou des pommades à base de dermo-corticoïdes. Ces derniers permettent effectivement d’abaisser les inflammations et les démangeaisons. Cependant, le dosage dépend de l’âge de l’enfant, des zones touchées ainsi que de la complication de la maladie. Il est très primordial que vous n’utilisiez pas des produits conseillés par quelqu’un d’autre ou vendus sans autorisation. Le mieux est de toujours demander l’avis de votre médecin.

Dans d’autres cas, il est fréquent que les dermatologues ordonnent l’emploi des immunomodulateurs sous forme de crème ou des antihistaminiques aux bébés souffrant d’allergies. Cependant, des infections graves peuvent se présenter, pour ce cas, des antibiotiques devront être administrés. Étant donné l’évolution de la technologie, il existe également les traitements aux rayons ultraviolets, mais qui sont réservés aux enfants plus âgés.

Mis à part les médicaments, des soins quotidiens peuvent être réaliser. Le plus important s’agit d’un bain avec de l’eau tiède procuré à votre bébé chaque jour en évitant les eaux trop chlorées. Après son bain, il est idéal d’hydrater sa peau avec une crème hydratante. Etant donné que sa peau est sèche, il est préférable d’appliquer la crème deux fois par jour. Par ailleurs, vous pouvez faire des compresses d’eau fraîche sur les zones présentant des plaques de rougeurs.

Les bons gestes pour mieux prévenir

Il est toujours crucial de prévenir que guérir. Il existe diverses astuces très simples qui permettent d’éviter l’eczéma de se manifester ou de se produire. Parmi toute une longue liste de soins, en voici quelques – uns qui sont importants qu’il s’agisse de dermatite atopique ou de contact :

  • Après avoir veillé à l’hydratation de la peau de votre bébé, savoir choisir les tissus de leurs vêtements est très conséquent. Privilégiez les tissus en coton et en lin et mettez de côtés les laines, les tergals et les synthétiques.
  • Ne frottez pas son corps après son bain, il sera mieux de tamponner doucement avec une serviette douce et souple.
  • Veillez également à couper leurs ongles afin que les lésions ne s’aggravent s’ils se grattent
  • Concernant son alimentation, vous devez écarter les aliments déclencheurs des réactions allergiques. Spécialement, pour un nouveau-né ou un nourrisson, l’allaitement aide à la prévention de l’eczéma. Vu que le lait maternel contient des acides gras essentiels précurseurs d’antiallergiques, allaiter à la demande du bébé est parmi la meilleure solution. Le lait maternel vaut mieux que tout autre lait en poudre.
  • Il est fortement recommandé d’opter pour les produits hypoallergéniques, sans parfum, essentiellement pour les peaux sensibles et surtout de meilleure qualité.  
  • Lors de la période hivernale, il est judicieux de protéger sa peau du froid en mettant des crèmes barrières. Et en été, veillez à ce qu’il ne transpire pas beaucoup pour éviter les irritations. Le bébé ne doit pas avoir ni trop chaud ni trop froid. Il faut qu’il soit exposé à une température ambiante
Pourquoi choisir les couches écologiques pour votre bébé
Comment choisir une eau pour biberons ?